Destination Lesotho: un voyage plein d’émotions !

Je n’avais pas prévu commencer mon voyage avec une grippe, mais je ne me faisais pas tant de soucis étant donné que je serai accompagné de médecins et ayant acheté une boite de Néocitran la veille du voyage.

Ce matin j’avais profité de mon dernier petit-déj Suisse avec ma grand-maman et mon cousin. Elle s’était proposée pour m’amener le jour de mon départ, voulant profiter jusqu’à la dernière minute. Petite séance d’adieu et photos avec la famille et nous voilà en route pour Genève.

Nous avons fait un petit détour chez leur amis qui avaient l’habitude de garder leur chat pendant leurs voyages. Un délicieux gâteau au fromage nous attendait ! Après s’être rempli l’estomac, l’ami Massimo nous a déposé dans la zone kiss and fly de l’aéroport, un peu trop vite d’ailleurs : une valise était restée dans la voiture. Il s’en est heureusement rendu compte avant nous et a pu revenir nous la donner.

Une fois l’enregistrement des bagages en soute terminé, on embarquait pour notre premier vol Genève – Doha. Ce dernier fut assez long, malgré les films à disposition. Nous avons atterri à 23h30 heure locale, le prochain était à 1h30, j’en profite donc de me refaire un Néocitran pour le prochain vol qui nous attendait : Doha – Johannesburg. J’appréhendais ce dernier, mais j’ai finalement dormi la majeure partie de la nuit. Nous sommes arrivé au petit matin en Afrique du Sud.

Aéroport de Johannesburg

Aéroport de Johannesburg

Il faisait 21° et le soleil brillait. Nous avons attendu dans l’aéroport jusqu’à notre prochain vol local à 14h. Cette fois-ci, c’était un petit avion et le vol ne durerait qu’1h : Johannesburg – Maseru. Nous pouvions clairement voir la différence de richesse entre l’Afrique du Sud et le Lesotho depuis l’avion.

Afrique du Sud

Afrique du Sud

Lesotho

Lesotho

Nous avons atterri comme prévu sur la petite piste accompagnée d’un bâtiment en guise d’aéroport.

Vol Johannesburg - Maseru

Vol Johannesburg – Maseru

Aéroport de Maseru - Moshoeshoe

Aéroport de Maseru – Moshoeshoe

Après avoir rempli le formulaire d’immigration, nous sommes allés présenter les bagages à déclarer : Un stock de médicaments et des parapluies « Swiss Parray Fund ».

Tout s’est déroulé dans la bonne humeur, Michel et Jacky étaient connus de presque tout le personnel. Une fois dehors, je faisais la connaissance de Tumane et Tankiso, des amis locaux travaillant avec eux. Nous avons chargé les 2 Toyota Hilux de nos bagages et sommes partis pour Maseru. Après 20 minutes de routes, nous étions au couvent dans lequel on allait passer la nuit. Je n’ai rien pu mangé ce soir là mais j’ai par contre apprécié le bain chaud, après ces 24h de voyage !

Le couvent de Maseru ou nous avons passé la nuit

Le couvent de Maseru ou nous avons passé la nuit

Le lendemain, on partait de bonne heure en ville pour faire quelques achats avant de prendre la route jusqu’à notre destination finale : St-Theresa Mashai.

Main Street – Maseru

Pendant que Michel, Tumane et Tankiso sont allés acheter une nouvelle génératrice, je partais visiter la ville avec Jacky. Nous avons acheté quelques habits et divers produits dans un magasin « Pep » puis nous sommes allés faire un tour sur le marché.

Le marché de Maseru

Le marché de Maseru

Nous nous sommes retrouvés quelques heures plus tard pour aller ensemble faire le stock de fruits et légumes avant de prendre la route.

Nous étions enfin prêts à quitter la ville pour nous enfoncer dans les montagnes. Sur le début de la route, nous sommes passés sur une petite place ou attendaient un vingtaine d’enfants avec leur bol rempli de pêches. A peine arrêtés avec la voiture, que nous étions déjà encerclés ! Nous leur en avons achetés quelques-unes pour le trajet et j’ai donné une bouteille de Coca après les avoir entendu crier « Something to drink ?! ». C’en est suivi 3 longues heures de route montagneuse mais encore goudronnée avec de magnifiques paysages.

Vue depuis la route de montagne

Vue depuis la route de montagne

En effet, après avoir fait le plein à Thaba-Tseka, la route était désormais en terre battue et la nuit tombait.

Nous sommes accueillis par des enfants à Thaba-Tseka

Nous sommes accueillis par des enfants à Thaba-Tseka

Jacky en a profité pour me raconter des histoires sur la région et certaines croyances locales, comme le Tokolozi, un petit monstre qui mange les enfants pendant la nuit ! Après 1h, nous arrivons enfin à St-Theresa Mashai, ou Loulou et Minus, leurs chiennes adoptives nous attendaient.

Vue du ciel étoilé à notre arrivée

Vue du ciel étoilé à notre arrivée

Je me suis installé dans ma chambre après avoir mangé un plats à l’emporté avec Tumane, Michel et Jacky : de la papa (farine de mais blanc) accompagné de viande. Fatigués du voyage, nous nous sommes endormis très vite.

La vue matinale

Quelle surprise au réveil lorsque j’ai ouvert la porte de la chambre le lendemain !

L’électricité dépendant du soleil et la connexion d’une sorte de roulette russe de 3G, j’espère pouvoir vous faire part de la suite rapidement.

Comme on dit le dit ici, « Sala hantle » ! (au revoir)

2 Réponses

  1. Merlin dit :

    Bonsoir Arnaud

    Ce soir papa m’a lu le récit de ton voyage comme histoire. Cela m’a beaucoup plu.
    « Je voudrai te dire que tu me manques, je t’aime et me réjouis aussi que tu sois de retour, je t’aimes de tout mon cœur » Merlin et papa 😽😽😽😽😽❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️

Laisser un commentaire