Destination Lesotho: un mois de mars bien rempli !

Ce mois de mars fut assez rempli et je n’ai pas trop eu le temps de vous faire part de la suite de mes aventures, je profite de ce jeudi assez calme pour me rattraper. Plus que quelques jours avant notre retour en Suisse.

2 mars

Lors de cette journée, après avoir observé attentivement Michel, j’ai pu moi-même faire des changements de Nexplanon. C’est un contraceptif, sous forme d’implant sous-cutané, que l’on insère à la hauteur du bras et qui a l’avantage d’être effectif durant 4 ans.

An-implant-in-the-arm

Je commence d’abord avec une anesthésie locale, puis je fais une petite incision au scalpel pour pouvoir ensuite attraper l’implant à l’aide d’une pince et de le retirer. J’insère ensuite le nouveau à l’aide d’un applicateur, puis finis par un ou deux points suivant la grandeur de la plaie.

nexplanon

J’ai également pu faire des injections de depo, la méthode la plus courante ici pour la contraception qui se fait en générale dans les muscles fessiers.

5 mars

Nous avons profité du beau temps pour aller se balader jusqu’à la rivière de Mashai, pour s’y baigner. A mi-chemin se situait la maison de Freddy, qui s’est empressé de venir de saluer pour ensuite m’emmener au bord d’une falaise pour y admirer la vue. Il en a profité pour faire quelques poses et nous avons ensuite rejoint Jacky et Michel.

Nous sommes alors descendu jusqu’à la rivière mais vu le peu de courant nous avons simplement trempé les pieds, ce qui fut tout de même fort agréable !

6 mars

En ce dimanche, j’ai commencé la journée par refaire une beauté à Michel niveau cheveux et barbe. Après le diner, nous sommes partis direction Sehonghong pour y voir un match de foot. Malgré un terrain bosselé et un peu pentu, les joueurs ont un physique impressionnant.

L1040447

7 mars

En ce lundi, nous avons discuté du voyage que nous allions faire le lendemain jusqu’à Maseru, la capitale pour nous refaire un stock de médicaments. Au lieu de passer par la route habituelle qui rejoint Thaba-Tseka, nous ferions un détour par le lac de Katse. Durant l’après-midi, j’ai aidé Mekeke à la consultation et fait pas mal de depo. Ce soir-là j’avais prévu de dormir assez tôt vu la journée qui nous attendait le lendemain. Entre les chiens qui nous faisaient un concert privé sous la fenêtre et mon coloc ronfleur, la nuit fut assez courte !

8 mars

Réveil à 4h50, je me suis empressé d’aller engloutir quelques cafés avant d’aller prendre le petit-déj avec Jacky et Michel. Nous avions prévu de partir à 5h30, mais c’était finalement une heure plus tard que j’ai pris le volant direction Thaba-Tseka. Depuis là, nous avons donc pris la direction du lac jusqu’à une intersection on l’on a hésité entre la gauche où la droite. Nous avons finalement pris la gauche qui s’avérait être un énorme détour dans une petite route boueuse qui nous a prolongé notre itinéraire de deux bonnes heures.


Enfin de retour sur la route goudronnée, j’ai passé le volant à Michel qui a conduit jusqu’à Maseru où un énorme orage nous a passé dessus. Manque de canalisation, l’eau débordait un peu partout sur les routes. Ce soir-là nous sommes allés manger dans un restaurant chinois, pour changer de notre papa habituelle, puis sommes rentrés au couvent où nous avons passé la nuit.

L1040468

9 mars

Après une longue nuit de récupération, nous avons commencé la journée avec quelques courses de fruits et légumes, puis direction Thrifarm pour aller récupérer notre commande de médicaments. C’en est suivi une petite partie de Tetris pour réussir à charger un certain nombre de cartons à l’arrière de notre véhicule. Nous avons fini la journée commissions par le supermarché ou nous avons remplis un caddie de nourriture, qu’il fut assez difficile d’ajouter à notre voiture déjà pleine à ras-bord. Nous avons pris la route vers 12h mais cette fois-ci sans détour ! Une fois de retour à St.-Theresa, nous avons déchargé les médicaments et la nourriture puis mangé sur le pouce avant d’aller se coucher.

10 mars

Nous avons passé la journée à préparer les affaires pour notre voyage au dispensaire de Likomeng qui devait commencer le lendemain, une caisse de nourriture mais surtout beaucoup de sirop divers et pommade à préparer, vérifier qu’il ne nous manque rien au niveau médical. Ce soir là nous sommes allés dormir assez tôt étant donné la route qui nous attendait pour Likomeng.

11 mars

Suite à des averses qui ont duré toute la nuit et au vu de la route scabreuse que nous devions emprunter, nous avons préféré reporter le séjour à Likomeng au week-end suivant. Nous avons eu la visite d’un patient qui venait se faire arracher des dents. Michel n’étant pas un spécialiste dans ce domaine mais à la vue de l’état des dents de Monsieur, nous avons finalement fait cela en quelques minutes. C’était un plaisir pour ce patient de repartir avec ses dents dans un petit sachet, nous lui avons dit de ne pas confondre les pilules anti-douleur avec ses dents, ce qui lui a fait rire lorsqu’il s’en est allé. Ce soir-là, j’ai fait découvrir South Park à Jacky et Michel, ils ont adoré j’ai même du leur en remettre un épisode.

Loin les chicots !

Loin les chicots !

Petite flemme d’écriture pour ces 4 prochains jours, nous avons bien profité du week-end !

16 mars

Ce soir, nous avons été appelé pour une « urgence » à la clinique. J’ai accompagné Michel pour voir de quoi il s’agissait, une fille faisait une crise de panique suite à la découverte des infidélités de son petit-ami. Michel m’a montré une technique pour vérifier si la patiente était consciente, il s’agissait de lui lancer sa propre main au visage, le test s’avérait positif avec le bon fonctionnement des réflexes. Nous avons donc conseillé de la garder ici pour la nuit.

17 mars

Suite au manque de soleil de la veille, le bain était froid ce matin, donc plus rapide ! Lors de notre petit-déjeuner, Tankiso est venu nous avertir qu’il devait apporter à l’hôpital de Paray la patiente que nous avons examiné la veille. Nous sommes donc descendu et avons expliqué au infirmières qu’il n’y avait aucune raison apparente de la transférer et après osculation Michel a expliqué qu’il fallait simplement la garder en observation pour la journée. Elle s’en ira plus tard, soudainement en pleine forme.

Cet après-midi, nous sommes allés rendre visite à notre ami Freddy qui habite à une petite demi heure de chez nous. Il n’était malheureusement pas là, mais sa fille nous a fait une sacré démonstration de danse et nous rappelait Freddy en prenant la pose pour les photos. Nous sommes ensuite remonté pour finir de préparer les affaires pour Likomeng, avec son départ prévu le lendemain. C’est alors que Freddy est passé nous dire bonjour avec son humeur à réveiller les morts, j’en ai profité pour lui montre les photos de son adorable fillette. Ce soir-là, Jacky décide de rentrer plus tôt en Suisse pour profiter de sa petite fille. Avec Michel, nous décidons de partir tout de même à Likomeng.

Aujourd’hui ma casquette a fait une heureuse ! 😀 #Lesotho

Une photo publiée par Aux Bonnes Nouvelles (@auxbonnesnouvelles) le

18 mars

Le grand jour est arrivé, après avoir fait nos adieux à Jacky, qui nous manquera beaucoup pour la suite, nous sommes partis à 7h. Il était prévu que nous faisions quelques courses, puis allions rejoindre Tumane, Mekeke et Phaila. Mais entre temps nous avons reçu un appel de Jacky comme quoi la police avait retrouvé notre génératrice volé quelques mois auparavant ainsi que le coupable et que nous devions nous rendre à la police pour constater les faits. Un petit air des « Experts » assez humoristique sans compter les heures d’attentes.

Une fois les deux voitures avec le plein effectué, nous avons pris la route direction Likomeng. Il a vite fallu enclencher les vitesses courtes et le différentiel pour pouvoir grimper cette route qui ressemblait de plus en plus à un chemin pédestre. Petite frayeur lors d’un passage ou nous nous sommes retrouvés couchés sur le coté de la voiture. Il a donc fallu boucher certains trous à l’aide de gros cailloux pour pouvoir avancer. Une fois au sommet, il nous restait plus qu’une demi heure jusqu’au village. Nous sommes arrivés sains et saufs à 16h.

Le passage qui nous a fait quelques frayeurs 😰 #Lesotho #AuxBonnesNouvelles

Une photo publiée par Aux Bonnes Nouvelles (@auxbonnesnouvelles) le

Les premiers patients qui nous attendaient déjà nous ont aidé à décharger les véhicules puis nous avons consulté jusqu’à la nuit, après quoi cela devenait difficile à l’aide de simples bougies. Tout le monde était fatigué ce soir là, nous avons donc mangé sur le pouce avant de dormir à même le sol dans la salle de consultation.

19 mars

Réveillé en même temps que le soleil, je prépare du café et suis retourné dormir jusqu’au petit-déjeuner avec tout le monde. Dès 8h, Mekeke a fait la traditionnelle prière avec tous les patients qui étaient déjà une bonne cinquantaine à attendre, nous avons ensuite démarré les consultations. Nous avons vu beaucoup de cas attristants durant ces trois jours, des enfants venus sans leurs parents de très loin, une petite fille retardée et dont malheureusement nous n’avions rien pu faire, un homme ayant reçu un coup de hache en pleine tête une année auparavant et se retrouvant aujourd’hui dans l’incapacité de parler ou différencier des objet, des enfants paralysé d’un bras ou d’une partie du visage, etc. Une journée forte en émotion.

Nous y voilà enfin ! Le petit village de Likomeng avec son dispensaire qui nous aura accueilli durant ce week-end. #Lesotho #AuxBonnesNouvelles

Une photo publiée par Aux Bonnes Nouvelles (@auxbonnesnouvelles) le

20 mars

En ce dimanche, nous sommes réveillés par les premiers patients dès 6h30. Nous avons donc rangé notre dortoir pour le transformer aussi vite en salle de consultation. Nous avons vu des patients jusqu’à 9h30, heure prévue pour notre départ. On a du attendre 40 minutes le temps de trouver une solution pour une pièce qui nous empêchait de tourner correctement suite à notre aventure du vendredi. Le problème a finalement été réglé à coup de marteau et de pince, nous étions repartis !

L’équipe de Likomeng au complet: Marenang, Michel, Arnaud, Mekeke et Tumane. #SwissParayFund #Lesotho #AuxBonnesNouvelles

Une photo publiée par Aux Bonnes Nouvelles (@auxbonnesnouvelles) le

Pour le retour, j’ai conduit tout le trajet jusqu’à Thaba-Tseka où nous avons profité de refaire quelques courses pour la petite soirée que nous allions organiser une fois rentré à St.-Theresa. Ce fut une belle soirée entouré de toutes les personnes travaillant pour Swiss Paray Fund. Grillade, bière et papa était de la partie pour fêter notre week-end qui s’est déroulé pour le mieux à Likomeng.

21 mars

Journée de repos suite à notre long week-end !

22 mars

Reprise des consultations à notre cabinet de St.-Theresa, peu de patients mais j’ai quand même fait quelques depo et implants de Nexplanon. Le manque de Jacky se fait ressentir, elle qui nous apportait tant de joie ! 🙂

23 mars

Ce mercredi, nous avions rendez-vous au tribunal pour en terminer avec cette histoire de génératrice. Nous sommes arrivés à 9h comme demandé, mais nous avons commencé l’audience à 12h. Cela a duré trois bonnes heures, à négocier avec un avocat, le juge, le coupable et nous-même. N’étant pas habitués à ce mode de fonctionnement, Michel et moi avons finalement réussi à trouver un accord et enfin pu en finir avec un arrangement à l’amiable, dans lequel le coupable devrait rembourser la génératrice sur une période de 6 mois. Une fois terminé, nous sommes allés récupérer la génératrice en question au poste de police, avant d’aller essayer de la faire repartir, ce qui fut un succès !

On a finit cette journée par un délicieux plat à l’emporté avant de rentrer à St.-Theresa. Sur le retour, nous avons croisé une école de circoncision, et leur avons demandé une chanson pour 10 Rand, que vous pouvez admirer en vidéo.

La petite surprise du soir en rentrant 😀 #Lesotho #chant #AuxBonnesNouvelles

Une vidéo publiée par Aux Bonnes Nouvelles (@auxbonnesnouvelles) le

24 mars

Aujourd’hui, j’ai pu profité de temps libre pour vous résumer ce mois de mars.

Mon aventure touche bientôt à sa fin… Dès lundi prochain nous retournerons à Maseru pour 2 jours avant de nous rendre à l’aéroport le mercredi 30 mars.

Salutations chaleureuses à mes lecteurs et tout particulièrement à ma famille et mes amis !

Arnaud

6 Réponses

  1. Trisconi Catherine dit :

    Coucou Arnaud,
    Vraiment contente de te lire, tes journées sont vraiment bien remplies, riches en émotions et certainement pas routinières. Je te souhaite une bonne fin de séjour et t’embrasse. A bientôt

  2. Gil Carron dit :

    Salut Arnaud, excellente cette initiative d’aller épauler Michel au Lesotho! Sympa ce compte-rendu. Vraiment bien joué! Un très bon retour et une toute bonne suite!
    Gil

  3. Merlin dit :

    salut Arnaud tu sais que je t’aime et je veux que je me réjouis énormément que tu soyez là gros bisous merlinmartig

Laisser un commentaire