L’étoile de mer

Un matin, un petit garçon se promenait sur la plage déserte avec son grand-père.
Ils entretenaient tous deux une conversation très enrichissante. Le petit garçon était particulièrement
curieux de nature et posait plein de questions à son grand-père, doté d’une très grande sagesse.

À toute les deux minutes, le grand-père se penchait, ramassait quelque chose par terre qu’il rejetait aussitôt dans l’océan. Intrigué, après la dixième fois, le petit garçon s’est arrêté de marcher et a demandé à son grand-père :

«Que fais-tu, grand-papa ? »

-Je rejette les étoiles de mer dans l’océan.

-Pourquoi fais-tu cela, grand-papa ?

-Vois-tu, mon petit fils, c’est la marée basse, et toutes ces étoiles de mer ont échoué sur la plage.
Si je ne les rejette pas à la mer, elles vont mourir parce que dans quelques heures elles sécheront sous les rayons chauds du soleil.

-Je comprends, a répliqué le petit garçon, «mais grand-papa, il doit y avoir des milliers d’étoiles
de mer sur cette plage, tu ne peux pas toutes les sauver. Il y en a tout simplement trop.
Et de plus, grand-papa, le même phénomène se produit probablement à l’instant même partout
sur des milliers de plages à travers le monde. Ne vois-tu pas, grand-papa, que tu ne peux rien y changer ? »

Le grand-père a souri et s’est penché, il a ramassé une autre étoile de mer.
En la jetant à la mer, il a répondu ceci à son petit fils :
« Tu as peut-être raison, mon garçon, mais ça change tout pour celle-là ! »

À l’instar du grand-père de cette histoire, vous pourrez peut-être pas changer le monde à vous seul,
mais vous pouvez très certainement faire une différence dans
la vie des gens autour de vous, une personne à la fois.

« Dans cent ans, l’argent que vous aurez laissé dans votre compte en banque
n’aura probablement aucune importance, ni le genre de maison que vous habitiez
ou encore moins la marque de votre voiture que vous conduisiez…

Mais ce qui pourrait toutefois faire la différence dans notre monde,
c’est à quel point vous avez été important dans la vie d’un enfant. »

Laisser un commentaire