Les Suricates, annuaire de projets et événements positifs

La mission des Suricates, c’est de dénicher et de valoriser des projets et des événements qui contribuent au bien commun et à l’intérêt des générations futures.

Tous les lundis à midi, 6 nouveaux projets sont dévoilés. Vous pouvez être tenu au courant des nouveaux projets automatiquement en vous inscrivant à la newsletter.

Ces projets sont classés en 6 catégories:

Entrepreneuriat Social

Les entreprises sociales ont une finalité sociétale (lutte contre la pauvreté, accès à l’éducation, à la santé, à la technologie..), elles sont soucieuses de l’Environnement (et de leur environnement) et visent la viabilité financière comme toute autre entreprise.

Elles se distinguent cependant par leur modèle de gouvernance et par leur mode de production :

  • Elles ne visent pas la maximisation du profit
  • Leurs investisseurs ne font pas (ou peu) de plus-values sur leurs investissements (c’est-à-dire qu’ils reprennent uniquement l’argent engagé et non des dividendes)
  • Lorsque les investissements sont remboursés, les bénéfices sont réinjectés dans l’entreprise pour son développement et la maximisation de son impact social
  • Elles visent à garantir les meilleurs salaires et les meilleures conditions de travail à leurs salariés
  • Leur gouvernance est participative. Elles cherchent à impliquer un maximum de parties prenantes dans les décisions stratégiques
  • Elles le font avec joie!

Les projets considérés comme « verts » visent soit à:

  • Développer des activités économiques moins polluantes et moins consommatrices de ressources
  • Protéger l’environnement et la perte de la biodiversité

Pour simplifier, ce sont les projets type : énergies renouvelables, construction écologique, moyens de transport sobres, gestion de l’eau, gestion des déchets, aménagement du territoire, économie circulaire, agriculture biologique, protection de la biodiversité…

Les projets faisant appel au commerce équitable veillent à la juste rétribution des producteurs, c’est-à-dire qui prend en compte leurs besoins et ceux de leurs familles, notamment en termes de coût de production, de formation, de santé ou de protection sociale.

L’économie collaborative est entendue ici dans un sens large, qui inclut la consommation collaborative (AMAP, couchsurfing, covoiturage…) mais également les modes de vie collaboratifs (coworking, colocation, habitat collectif), la finance participative (crowdfunding, prêt d’argent de pair à pair, monnaies alternatives), la production contributive (fabrication numérique, DIY, Fablabs, imprimantes 3D, maker spaces), l’open source (accès aux codes des logiciels) et les licences « creative commons » (diffusion gratuite de la création et de l’information en respectant cependant un droit d’auteur).

Bien que l’éducation et l’enseignement restent – en France – principalement l’apanage de l’Etat et de son administration, de nombreux projets innovants apparaissent. Ces projets permettent de remettre de nouveaux moyens aux services des individus, pour leur transmettre des savoirs et connaissances dans l’esprit d’une société plus solidaire, altruiste et collaborative.

Les projets d’Entrepreneuriat Culturel présents ici créent des innovations pouvant concerner le contenu, le produit ou service, l’usage, le mode d’organisation, le processus de création ou de distribution dans 8 grands domaines : patrimoine artistique et monumental, les archives, bibliothèques, livres et presse, arts visuels, architecture, arts du spectacle, médias audio, audiovisuels et multimédias. Pour que vous petits enfants s’en souviennent.

Découvrez le site: Les Suricates

Laisser un commentaire