Parfois… Le silence est d’or, la parole est d’argent!

Nous sommes dans un monde de communication exceptionnelle. Même démunie de moyens technologiques, toute personne finit par être au courant. Tout ce qui cherche à être connu, ou a « intérêt à l’être », arrive à ses fins.

Il y a toujours une radio quelque part que l’on entend, des tv en marche dans un magasin, des gros titres sur les manchettes, les infos sur votre page Internet ou votre natel, les papotages de la rue, les relations et son « téléphone arabe ».

Bref, même si, sans faire l’autruche, nous souhaitons faire un peu d' »hygiène » mentale, peu ou prou, nous sommes en très grande partie au courant de tout.

Mais en fait, de quoi sommes nous au courant?

Malheureusement, le plus souvent, de ce qui ne va pas sur la planète. Que cela soit les changements climatiques, les guerres intestines, les massacres revendiqués de toute idéologie, des pandémies ou des épidémies, de l’immigration débordante, sans oublier, bien sur, les « drames » vécus par le monde du people. Et puis s’en vient le cortège de toutes les inégalités qui éveillent les sentiments d’injustices, de qui, tire le meilleur profit du système économique, qui, de nos politiques font partie des conseils d’administration qui entretiennent ce même système, qui, des investisseurs immobiliers ont tant d’argent dehors que les banques n’osent y toucher… et nous pouvons allonger la liste.

Toutes ces informations ont un poids et pèsent lourd sur les « épaules » de la population mondiale, amenant un vent de découragement et de lassitude. C’est au détour des chemins que nous découvrons, perdu dans la masse d’informations, que des personnes, souvent seules et éparpillées, prennent des initiatives qui contrecarrent la vision de « fin du monde » en s’activant efficacement, avec pugnacité, mais sans tapage et discrètement.

« La bénédiction réelle repose sur tes propres actes. »

Dalai Lama

« Et si demain, le monde éclatait en mille morceaux, je planterais quand même un arbre aujourd’hui. »

Martin Luther

C’est l’image même de la confiance dans le « vivant »! Peu importe ce qu’il peut advenir, c’est maintenant qu’il nous faut réagir, nous réveiller et agir!

Nous savons bien que ce qui est passé n’est plus transformable et que demain est improbable, c’est donc dans cet espace d’ici et maintenant que tout se passe et peut se transformer. Quel risque encourons-nous de nous y plonger…? Certes, cela demande la responsabilité de s’impliquer, de « remettre » chaque jour « l’ouvrage sur le métier », de ne pas craindre les obstacles, de ne pas se décourager et se relever. Mais c’est cela être vivant, un « Être Vivant », sinon nous sommes en vie sans être vivant.

A l’encontre de ce qui est « sombre », tout ce qui est « lumineux » ne se voit pas forcément au premier coup d’œil, car cela passe plus par la perception et, ou, la sensation. Il est donc important d’apprendre à développer ces qualités si nous voulons « voir » ce que chaque habitant de notre planète offre comme meilleur de lui-même et pouvoir changer notre vision du monde malgré le matraquage négatif.

Cette pensée Vivante, généralisée et sans « bruit », à la même capacité d’être un poids sur les épaules de la population mondiale, mais le poids léger des ailes qui offrent l’envergure de penser librement!

« Dans les paradoxes la vérité est présente, mais elle ne se trouve pas dans les mots eux-mêmes, elle réside dans le silence qui sépare les mots. »

Paroles d’Aigle volant, chaman Amérindien

Rédigé par Dominique Bussien

Laisser un commentaire